L'école italienne



L'école italienne sur l'avenue Krantz
(CPA -CAD n+33 - Coll. Ch. Attard)

Dès 1882, le gouvernement italien ouvre à Sousse une école italienne pour garçons et filles, ne voulant pas laisser les ressortissants italiens de la ville aux seules influences des français du cardinal Lavigerie (servis en l'occurrence par l'enseignement des sœurs de Saint-Joseph de l'apparition avant l'installation d'autres écoles religieuses) Les autorités françaises se plaindront du fait. 
L'incident de 1930 durant lequel le Prince Mongi el Adel Bey fut contraint de retirer son fils Mohiéddine placé dans une école italienne de Tunis ayant servi d'exemple a ne pas suivre, Le courrier de Tunisie du 26 janvier 1931, indique que seulement 6 élèves d'origine arabe fréquente l' école italienne de Sousse.
Y enseignèrent Raniero Coluzzi
Le bâtiment sera entièrement démoli par les bombardements alliés.