Les bombardements américains

"RIGOR MORTIS"
source : http://www.b17rigormortis.com





L'équipage du B17 "Rigor mortis" en janvier 1943
(Source autorisée www.b17rigormortis.com)

Le pilote : Don Brazee, le co-pilote :Charles William Randrup, le navigateur : Burt Lewis, le bombardier : Emory Cook, l'ingénieur mécanicien : James Farrell, le radio: Lloyd E. Willoughby, à la tourelle de tir : Basil J. "Bob" et les mitrailleurs : Lovelace et Machine Gun" Kelly.

L'équipage américain d'un B17 au nom plein d'à propos de "Rigor Mortis" participa aux bombardements sur Sousse du 13 mars 1943, si  désastreux pour la ville.
Cet équipage formé et basé en Afrique du Nord rejoignit divers commandements dont le 301e groupe de bombardement qui incluait lui-même les 32e, 352e, 353e et 419e escadrilles de bombardement et commença ses missions de bombardement le 2 janvier 1943.

Au cours de chacune de ces missions, l'utilisation des bombes était rigoureusement suivie par l'usage d'un coupon qui devait être détaché dès la bombe armée, avant le largage. En cas de problème ou de non exécution du bombardement ces étiquettes devaient être replacées sur l'engin. C'est le sergent James Farrell qui collecta et sauvegarda ces coupons.

La 23e mission de combat de l'équipage, le 12 mars 1943 : le bombardement des batteries anti-aériennes de la ville. L'avion est alors attaqué par 10 chasseurs ennemis, son stabilisateur et son nez sont atteints, accrochage occasionnant plusieurs jours de réparations.
(Source autorisée James J. Farrell pour www.b17rigormortis.com)