La reconstruction -1-







Vue aérienne



Centre après guerre






Les dégâts causés par les bombardements alliés de fin 1942-début 1943 sont considérables. 
De nombreux quartiers de la ville ont été entièrement démolis, surtout aux abords du port et de la gare. De larges esplanades vont bientôt se dégager.






Place F. hached






Place F. Hached



La place Farhat Hached, aujourd'hui.






Place Pichon



La place Pichon a bien changé !






Le cubage de gravas à ôter est déjà gigantesque, à cela s'ajoute la démolition d'immeubles impossible, par l'ampleur de leur dégâts, à consolider ou réparer. Plusieurs centaines d'ouvriers y compris des prisonniers de guerre en 1943 vont s'affairer à cette tâche titanesque. De 600 à 800 m3 seront quotidiennement manipulés.






La Poste



Le nouveau bâtiment des Postes vient d'être inauguré rue  Mohamed El Hadi Bey






Boulevard Gallini



Rue  Mohamed El Hadi Bey et à gauche le boulevard sénateur Gallini






Si les principales articulations de la ville ne seront pas modifiés par les reconstructions à venir, la zone de l'ancienne Douane et le cour de la Marine seront irrémédiablement changés.
Là où autrefois, trônaient les bâtiments de la Douane et des principales compagnies maritimes, viennent maintenant se garer les autobus longues distances. Le long des remparts se seront les voitures de louage qui attendront leurs clients avant de démarrer une fois pleine.

La poste, la municipalité trop endommagées sont à reconstruire intégralement. Malheureusement, leur architecture ne sera plus aussi travaillée qu'elle le fut autrefois. 






L'hotel de ville



L'hôtel de ville n' a plus rien de la magnificence de l'ancien bâtiment.






Nouvelle Mairie


L'hôtel de ville
(CPA CIM - Coll. Ch. Attard)